Investissement immobilier et prêt BFM : une perspective pour les investisseurs ?

Investissement immobilier

Publié le : 10 janvier 20248 mins de lecture

Vous souhaitez investir dans l’immobilier pour diversifier votre patrimoine ou tout simplement pour devenir propriétaire ? Découvrez les nombreux prêts de la Banque Française Mutualiste pour vous aider dans votre projet.

Quelles solutions de crédit immobilier offre la BFM ?

Avec la Banque Française Mutualiste partenaire de Société Générale, vous pouvez choisir parmi plusieurs solutions de crédit immobilier pour retenir celle qui répond le mieux à vos besoins. Vous y trouverez une large gamme de prêts, avec des mensualités modulables en cours de prêt (à la hausse ou à la baisse), et la possibilité de report d’échéances de versements. Pour obtenir plus d’information sur la façon d’accéder à ces prêts, vous pouvez cliquer sur le lien particuliers.sg.fr.

  1. Prêt Immobilier à Taux fixe : Il s’agit d’une solution de crédit modulable en fonction de vos revenus. Ce prêt vous permet d’emprunter à un taux fixe tout au long de la durée du prêt. Ce taux est déterminé lors de votre souscription. Ce crédit est accessible à toute personne d’âge majeur, titulaire d’un compte à la Société Générale (si votre demande est acceptée). Vous pouvez le rembourser par paliers. Les mensualités peuvent être adaptées à la hausse ou à la baisse. Possibilité de reporter l’échéance des versements. Ce crédit peut être appliqué à un projet d’achat ou de construction d’une habitation principale ou secondaire, dans le neuf ou l’ancien, impliquant ou non des travaux. Possibilité d’investir dans l’immobilier locatif. Ce prêt à taux constant peut être conditionné en fonction de garanties telles qu’une hypothèque, le cautionnement d’un organisme spécialisé (Crédit Logement), ou par une mutuelle lorsque vous êtes agent de la Fonction publique.
  2. Le Crédit Relais Il est idéal si vous prévoyez acquérir un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu votre maison ou appartement actuel. Ce crédit vous permet de faire une transition financière plus facile entre les deux transactions. Le montant de crédit relais peut s’appliquer jusqu’à 80% de la valeur du bien immobilier que vous comptez mettre en vente. Le souscripteur a la possibilité de choisir les modalités de remboursement : un différent partiel pour rembourser son capital en fin de contrat ; il n’a qu’à payer les cotisations d’assurance (optionnelle) et les intérêts à chaque mois. Ou un différé total avec lequel il rembourse son capital et ne paie les intérêts qu’en fin de contrat. Seules les cotisations de l’assurance sont prélevées à chaque mois.
  3. Prêt In Fine Optis Si vous cherchez un moyen de financer votre investissement locatif, ce prêt peut vous intéresser. Vous n’avez qu’à payer les intérêts mensuellement et les primes d’assurance. Le capital est remboursé à la fin du contrat de crédit et ce prêt comporte des avantages fiscaux intéressants.
  4. Prêt Développement Durable Ce prêt à taux fixe vous permet de rendre votre habitation plus économe en énergie. Une meilleure isolation, l’installation d’une pompe à chaleur ou de panneaux solaires font partie des travaux finançables grâce à ce prêt avantageux. Certains travaux peuvent donner lieu à une réduction fiscale et vous pourriez être éligible à des subventions ou aides financières de l’État. Les travaux doivent être réalisés dans votre résidence principale, secondaire, ou locative.

Vous pouvez emprunter de 1 600 euros jusqu’à 100% du montant investi dans votre rénovation énergétique. La durée du remboursement est de 3 à 25 ans. Qu’est-ce que le prêt BFM Perspective ? Même si ce crédit à la consommation n’a pas été élaboré spécifiquement pour des projets immobiliers, il peut s’avérer utile au fonctionnaire qui souhaite simplifier sa gestion budgétaire en combinant ses différents crédits. Ainsi, le souscripteur n’a qu’un seul versement mensuel à effectuer plutôt que plusieurs mensualités de crédits à payer à chaque mois. Ce qui simplifie la gestion de son budget.

Les prêts réglementés

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) Ce dispositif d’aide gouvernementale a été mis en place pour permettre aux primo-accédants d’acheter une propriété (neuve ou ancienne). Ce crédit immobilier peut servir à financer une partie de la construction ou de l’achat de votre résidence principale (sous conditions de ressources). Les intérêts sont pris en charge par l’État et aucun frais de dossier ne vous sera demandé. Le montant du prêt est fixé selon la zone géographique du bien, le nombre d’occupants, l’âge du bâtiment, le coût des travaux, et les montants des prêts complémentaires. La durée du remboursement de ce crédit varie entre 20 et 25 ans.

L’éco-prêt à taux zéro (Éco PTZ) Cet autre prêt, soumis au régime du crédit immobilier, peut vous permettre de financer les travaux de rénovation (jusqu’à 50 000 euros dépendant de la nature du chantier entrepris) de votre logement si le but en est la transition énergétique. Il doit s’agir de travaux visant l’optimisation de la performance énergétique globale de l’habitation. Ce prêt ne comporte pas d’intérêts à payer puisque l’État les prend en charge, ni frais de dossier. Vous pouvez bénéficier de la possibilité de décaissements programmés pour vos factures et devis. La durée des remboursements peut être choisie entre 36 et 240 mois hors différé, selon le type de travaux entrepris. Sans condition de revenus pour y être éligible. Vous devez être propriétaire du logement où seront effectués les travaux. Il doit être votre résidence principale ou celle de votre locataire.

Le Prêt à l’Accession sociale (PAS) Ce prêt à taux fixe est réglementé par l’État. Il peut financer la totalité de votre projet d’achat, de construction ou encore de travaux sous-conditions. Il est destiné aux ménages de revenus modestes (inférieurs au plafond de revenus fixé par l’État) qui désirent investir dans l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien. S’il s’agit de travaux d’amélioration pour réduire la facture d’énergie, le logement doit avoir été construit il y a plus de 10 ans. Le montant du prêt est variable selon les travaux entrepris et la durée de son remboursement va de 5 à 30 ans. Une garantie de type privilège ou hypothèque est obligatoire quand le montant du prêt dépasse 15 000 euros.

Plan du site